Message de Mgr Stanislas Lalanne
Evêque de Pontoise pour le Val-d'Oise

1702denier eveque

 

Chère Madame, cher Monsieur,

Alors que les communautés catholiques du Val-d’Oise entrent dans la Démarche missionnaire synodale, je me réjouis de voir le dynamisme de la vie de notre Église. Une joie immense m’envahit quand je vois la Parole de Dieu se partager, lorsque les communautés se réunissent pour mieux annoncer la Bonne Nouvelle et lorsque les plus démunis sont appelés à faire corps avec ces communautés.

Oui, l’Église du Val-d’Oise est dynamique. Et elle s’efforce d’être missionnaire et présente sur tout le territoire pour quiconque aura besoin d’elle à chaque moment important de sa vie.

Et je dois avouer que c’est avec une certaine fierté envers tous les prêtres et laïcs en mission que je viens vous solliciter financièrement pour votre contribution au denier. Vous le savez, depuis 110 ans la vie matérielle de l’Église ne dépend que de vous.

Souvenez-vous toujours que la loi de séparation des Églises et de l’État date de 1905. Ainsi, privés de toute ressource d’origine publique et ne recevant aucune subvention du Vatican, les évêques et les prêtres ont, pour la première fois, été contraints de faire appel pour eux-mêmes à la générosité des fidèles. C’est ainsi que fut instauré, dès 1906, le « denier du clergé » qui devait prendre le nom de « denier du culte » quelques années plus tard et plus récemment de « denier de l’Église ».

Ainsi, votre don s’inscrit dans l’histoire. Il permet à l’Église de toujours être signe de l’amour de Dieu, quoi qu’il arrive. Le denier n’est pas un don comme les autres, il est une évidence à quiconque participe de près ou de loin à l’annonce de l’Évangile. C’est pourquoi je vous remercie de donner à l’Église les moyens d’annoncer le Christ et de lui exprimer votre bienveillant et fidèle soutien.

Fraternellement.

+ Stanislas Lalanne
Évêque de Pontoise
pour le Val-d’Oise

 

Tag(s) : #Diocèse

Partager cet article

Repost 0